Les deux huiles classiques

Il existe deux processus différents permettant d’extraire l’huile de colza à partir des petites graines de 1-2 mm: le pressage à froid et le pressage à chaud (raffinage). On distingue donc deux types d’huiles de colza classiques. Celle pressée à froid, avec son petit goût de noisette, est idéale pour la cuisine froide : salades, dips, marinades, etc. Celle obtenue par raffinage possède une saveur neutre. On peut l’utiliser pour la cuisine froide, mais aussi la faire chauffer légèrement (jusqu’à 160° C) pour cuire à l’étouffée du poisson, de la viande ou des légumes.



Les deux huiles classiques ont en commun une excellente composition en acides gras, avec une haute teneur en acides gras insaturés, et beaucoup de vitamine E. Pour en savoir plus, consultez la rubrique « Alimentation saine ».



L’huile de colza suisse est bonne pour les légumes, la viande et le poisson. Et pour toute la famille. 

Le saviez-vous ?

Pour saisir à feu vif ou frire, il est préférable de ne pas utiliser d’huile de colza classique. Lorsqu’on la chauffe à haute température, ses précieux acides alpha-linoléniques (des acides gras oméga-3) s’oxydent et sont détruits. L’huile perd ainsi ses propriétés bénéfiques en matière de santé. C’est pour cela qu’a été introduite la culture du colza HOLL, dont l’huile se distingue par une stabilité thermique très élevée.

Association Huile de colza suisse ACS
Belpstrasse 26
Case postale
3001 Berne

Logo Suisse Garanitie